Anticoli Corrado

Anticoli Corrado est un bourg délicieux perché sur les Monts Ruffi à une heure de voiture de Rome.

Surplombant la Vallée de l’Aniene, il a été pendant plus d’un siècle et demi la destination préférée d’artistes du monde entier. Peintres, sculpteurs, graveurs et écrivains, tous frappés par le charme médiéval de son centre historique avec ses arcs et ses ruelles, un dédale caractérisé par les enseignes nobiliaires sur les portails qui témoignent du passage de familles nobles comme les Colonna, les Barberini, les Brancaccio.

Mais, à part la beauté du paysage, ce qui a frappé l’imagination de ses illustres visiteurs c’est aussi le charme des femmes des lieux. En effet, Anticoli Corrado, surnommée “Le pays des artistes et des modèles”, fut découverte dans la première moitié du XIXe siècle par les nombreux peintres étrangers arrivés à Rome de l’Europe du nord à la recherche des paysages et des atmosphères typiques de la campagne romaine.

Anticoli Corrado présente beaucoup d’endroits intéressants, en voici quelques-uns : L’église Saint Pierre (XIe siècle), le Palais Baronnial (XVIIe siècle), Piazza delle Ville, avec la fontaine d’Arturo Martini, et enfin le Musée Municipal d’Art Moderne et Contemporain.

Parmi les curiosités, il est intéressant de savoir que les habitants du pays affirment souvent : “Notre pays a un prénom et un nom”. En effet, l’ancien fonds (Anticulum) des Romains, construit par les moines bénédictins de Subiaco, reçut avec le temps la deuxième partie du nom : Corrado, de Corrado d’Antiochia, descendant de Frédéric Barberousse, qui fut Comte d’Anticoli.

 

Les “cazzaregli” sont un produit typique du pays : c’est un type de pâtes faites avec de la farine de blé et de maïs, normalement assaisonnées avec de l’ail, de l’huile, du piment et de la tomate ; les pizzas frites, une sorte de fougasse cuite dans l’huile, basse, sucrée ou salée ; les ciambelle à l’anis. L’huile et le vin local sont également excellents.

Dans les alentours, il est intéressant de visiter le Château de Roviano, le Musée de la Civilisation Agricole de la Haute Vallée de l’Aniene, dans le Château Brancaccio.

Nous conseillons aux personnes s’intéressant aux itinéraires religieux le Chemin de Benoît.

s’intéressant aux itinéraires religieux le Chemin de Benoît.

 

Share this:

Villes et villages