Arpino

Arpino est un des centres les plus anciens de la province de Frosinone, il se trouve à environ 100 km de Rome. Il est caractérisé par l’Acropole, le bourg fortifié de la Civita Vecchia, dans lequel on peut admirer une porte ogivale extraordinaire avec un arc brisé, et presque la moitié des remparts originaux formés de blocs de pierre énormes appelés, en raison de leur forme géométrique, Murs Polygonaux. La ville repose entre deux collines dont le profil a la forme d’une harpe, et sa position offre de charmantes vues sur le territoire alentour.

Cette position dominante en fit la forteresse des Volsques, des Samnites et des Romains, et au Moyen-âge elle fut choisie en raison de ses capacités de défense. Après avoir fait partie du Duché Romain, elle devint terre de conquête pour les Normands, les Suèves et le Pape, fief des Comptes d’Aquin et d’autres Maisons françaises. Les XVIIe et XVIIIe siècles furent des périodes florissantes et de grande expansion qui durèrent jusqu’à l’Unité d’Italie, quand Arpino fut associée à la province de Caserte, et seulement plus tard, en 1927, à celle de Frosinone.

Le vaste territoire d’Arpino a vu naître des hommes illustres comme Cicéron et Giuseppe Cesari, le Cavalier d’Arpino, qui nous a laissé des tableaux conservés dans les églises de la ville, et dont il est possible de visiter l’hôtel particulier situé via Cesari. La Collegiata di San Michele Arcangelo et le Palais Boncompagni, actuellement siège de la Mairie, méritent également une visite.

La cuisine typique est vraiment un atout ultérieur de cette zone de la province de Frosinone, à découvrir à la section Œnogastronomie.

Share this:

Villes et villages