Bomarzo

Sur la Route du Vin de la Teverina voici Bomarzo, la Ville de la Noisette “perchée” sur un des derniers éperons rocheux sur la vallée du Tibre formés par les coulées de lave du système volcanique des monts Cimini, à 90 km de Rome et à 20 km de Viterbe.

L’emploi de la pépérite, la roche magmatique typique du bourg, a culminé dans la réalisation du Parc des Monstres au XVIe siècle. Inspiration pour Salvator Dalì et plus récemment pour un jeu de société, l’époustouflant Bois Sacré, voulu par le Prince Pier Vicino Orsini et réalisé par l’architecte et antiquaire Renaissance Pirro Ligorio, surprend et confond l’esprit avec des illusions optiques, des monstres gigantesques et des animaux mythologiques, des inscriptions sur les œuvres d’Arioste et de Pétrarque et des énigmes cachés et encore sans solution.

Curieuse découverte sur une terrasse en surplomb sur la Vallée du Fosso Castello, la mystérieuse Pyramide Etrusque est une pierre haute d’environ 16 mètres sur laquelle ont été sculptées les marches d’un escalier qui conduit à un autel.

A ne pas manquer : le Palais Orsini, l’église de l’Assomption, le duomo qui garde les reliques de Saint Anselme de Bomarzo, l’église Sainte Marie de la Vallée et la délicieuse église Saint Anselme.

Parmi les produits typiques de l’œnogastronomie, le biscuit de Saint Anselme. On raconte qu’au Ve siècle ap. J.-C. la ciambella au parfum d’anis était appelée “pain de Saint Anselme” parce que l’évêque de la ville de l’époque, Anselme, aujourd’hui Saint Patron que l’on fête les 24 et 25 avril à l’occasion du Palio de Saint Anselme et de la Fête du Biscuit, fit préparer un pain doux pour les pauvres qui parcouraient la voie Francigena. Pour compenser l’apport de calories de cette délice, beaucoup de personnes font des excursions, du trekking, ou du cheval.

Share this:

Villes et villages