Ceprano

Ceprano se trouve à la confluence des rivières Liri et Sacco.

Il est connu comme ville d’Argil en raison de la découverte, dans les années 1990, de l’homme de Ceprano, le fossile humain le plus ancien retrouvé en Europe, qui a permis de mieux connaître l’évolution de l’homme.

La ville de Fregellae, sur laquelle Ceprano fut construite selon les archéologues, remonte à l’époque romaine, et son importance fut décrite par l’historien Tite-Live.

Le maillage de rues identifié lors des fouilles révèle la présence d’un axe principal qui correspond certainement au tracé de la via Latina.

On a également retrouvé un aqueduc et, dans la zone archéologique, on distingue les vestiges d’un grand forum, de thermes et de sanctuaires, dont un dédié à Esculape.

Les objets récupérés sur le site sont exposés dans les salles de l’antiquarium (qui se situe dans la mairie). On peut y admirer des télamons, des pièces en terre cuite, des ex voto, des morceaux du sanctuaire d’Esculape ou encore des mosaïques.

Au Moyen Âge, Ceprano eut une grande importance militaire en raison de sa position stratégique.

Le village fut le théâtre de l’absolution de Frédéric II de son excommunication, mais aussi d’un événement raconté par Dante Alighieri : la traversée du pont par le roi Manfred Ier de Sicile, tenant les rênes de la monture papale en signe de soumission.

De nombreuses personnalités illustres, telles que l’écrivain Antonio Spinosa, ont vu le jour à Ceprano.

Parmi les lieux à visiter : l’église S. Antonio Abate et son couvent du XVIe siècle, véritable chef-d’œuvre artistique et architectural de l’époque.

Ceprano se trouve dans la Réserve naturelle régionale Cités antiques de Fregellae et Fabrateria Nova et du lac de San Giovanni Incarico, une zone naturelle protégée présentant un décor paludéen spectaculaire, où vivent d’intéressantes espèces ornithologiques et où passent de nombreux oiseaux migrateurs.

Share this:
distanza da Roma105km
da non perderel’ Antiquarium
sito webComune di Ceprano
Share this:

Villes et villages