ROMA Cappella Sistina

Chapelle Sixtine

La construction de la chapelle commença à la fin du XVe siècle sur une demande du pape Sixte IV.

Elle est formée d’une pièce rectangulaire, éclairée par six grandes fenêtres et munie d’une voûte en berceau.

C’est Sixte IV lui-même qui invita un groupe de peintres extraordinaires à orner les murs d’un cycle de fresques.

Parmi les grands maîtres qui travaillèrent sous la direction du Pérugin figuraient Sandro Botticelli et Luca Signorelli, qui laissèrent une empreinte indélébile en ces lieux.

Le pape Jules II confia à Michel-Ange Buonarroti la tâche de peindre le plafond. Entre 1508 et 1512, le maître florentin couvrit la voûte avec le cycle des Sibylles et des Prophètes, les Ancêtres et les Histoires de la Genèse.

Cet artiste aussi génial qu’éclectique était contraint de se coucher sur le dos pour exécuter son œuvre, ce qui lui valut des déformations à la colonne vertébrale et des problèmes de vue.

Les rapports tumultueux qu’entretenaient Jules II et Michel-Ange ont inspiré le roman L’Extase et l’Agonie d’Irving Stone, adapté au cinéma sous le même titre, avec Charlton Heston dans le rôle du peintre.

La réalisation du Jugement dernier est bien plus tardive. C’est le pape Clément VII qui rappela Michel-Ange pour la décoration de la paroi du fond de la chapelle, en 1533.

L’artiste commença son œuvre en 1536 sous le pontificat de Paul III et la termina en 1541.

La chapelle Sixtine, classée au patrimoine mondial de l’Unesco, a inspiré bien des passions et des histoires. On en trouve un écho dans le film Will Hunting, où le psychologue (interprété par Robin Williams) parle de la couleur de l’air que l’on y respire, quand on se sent pénétré d’un silence lourd de sens.

Le ticket d’entrée aux musées du Vatican permet de visiter les musées du Vatican et la chapelle Sixtine.

Le ticket est valable un jour. Les musées du Vatican sont fermés tous les dimanches, à part le dernier dimanche du mois (où l’entrée est gratuite, mais où il n’est pas possible de réserver ni de tickets individuels, ni de visites guidées).

Pour plus d’informations : www.rome-museum.com

Share this:

Rome sacrée