Maratona di Roma

Courir dans l’histoire : bientôt le Marathon de Rome

A Rome ont court, et pas seulement pour le marathon. A Rome on court parce que dans l’ADN du Romain de souche il y a l’amour du jogging dans les parcs de la ville. D’ailleurs, si la Capitale d’Italie est la deuxième ville la plus verte d’Europe, il doit bien y avoir une raison!<0}

Alors, préparons-nous en nous entraînant en vue du Marathon de Rome du 7 avril prochain.

C’est connu : courir, ça fait bien au corps mais surtout à l’esprit, parce qu’en courant le système immunitaire se renforce.

Naturellement, Rome est une ville très grande, et chaque quartier a ses espaces idéaux pour courir, dans la rue comme dans les parcs, le long de sentiers de différents types et difficultés. On y arrive facilement avec les transports publics, mais, si vous courez en plein air, rendez-vous au parc le plus proche, ainsi vous évitez de participer à la pollution de l’air.

Faisons donc un tour dans les parcs les plus beaux et significatifs de la ville.

Villa Ada

Villa Ada se trouve au cœur de Rome Nord, elle a deux accès, celui des “chevaux”, avec deux énormes têtes de cheval en bronze sur la grille de Via Salaria, et celui du lac dans la partie la plus basse. En été, Villa Ada se transforme en un théâtre consacré aux concerts et aux divertissements les plus variés. Une particularité de la Villa est le Bunker qu’utilisait la Famille de Savoie pendant la Seconde Guerre Mondiale. Aujourd’hui on peut le visiter, il conserve encore des voitures et des objets de l’époque, et offre l’occasion pour une halte.

Villa Pamphilj

De la Porte Saint Pancrace jusqu’à l’Olympique s’étend la magnifique Villa Doria Pamphilij, avec le Casino dell’Algardi, les jardins à l’italienne en style renaissance, la pinède et l’exploitation agricole.
Le parc est parsemé de ruisseaux, de sources, de fontaines, d’un petit lac, etc. Les passionnés de jogging pourront s’immerger dans un spectacle naturel introuvable ailleurs.

Villa Borghese

La position la plus centrale est celle de Villa Borghese, un lieu imperdable pour ceux qui aiment la course, pour les touristes, mais aussi pour les passionnés de théâtre. En effet, tous les étés, la saison s’ouvre dans le charmant théâtre shakespearien. Edifices, jardins, lacs, fontaines, monuments, statues, obélisques, temples et musées, tout est là pour être admiré. Qui veut s’arrêter après l’entraînement à Villa Borghèse aura l’embarras du choix et pourra se perdre parmi les œuvres de Gian Lorenzo Bernini, Caravage, Raphaël, Paul Rubens, Titien et Antoine Canova dans la Galerie Borghèse, cela peut constituer une alternative intéressante!

Parco Appia Antica

La course du matin des Romains est agréable également grâce au Parc de la Caffarella, où le vert se mélange à l’archéologie du Parc de l’Appia Antica dont il fait partie. Un lieu tellement beau qu’il impressionna Goethe lequel, en voyage en Italie en 1786, ne manqua pas de le visiter. Toujours à l’intérieur du Parc de l’Appia Antica, une petite course dans le Parc des Aqueducs est une expérience incontournable, grâce aux témoignages architecturaux de différentes époques à partir, naturellement, de l’époque romaine et jusqu’à la Renaissance et au XIXe siècle.

Mais nous sommes à Rome, et pour qui aime la course il n’y a pas que les parcs, allez courir autour du Colisée au coucher du soleil ou, mieux encore, à l’aube: Piazza della Pietra en faisant le slalom au milieu des touristes, le Panthéon à la tombée du jour quand il y a moins de foule, vous en serez charmés, frappés… voire émus, parce que Rome est tellement belle, et la vivre en courant est ce qu’il y a de mieux pour occuper son temps libre.

Share this:

Idées de voyage