Dix-sept étapes dans la région des Castelli Romani

Il fait chaud. Piscine, mer, lac ou campagne…. Non, allons plutôt aux Castelli Romani, frais en été et destination idéale pour de saines agapes entre les murs des célèbres gargotes.

Églises superbes et vastes monastères, palais historiques, vestiges archéologiques et sublimes villas, voilà le territoire communément connu sous le nom de Castelli Romani (châteaux romains). C’est là, dans les châteaux des familles féodales romaines, les Savelli, Annibaldi, Orsini et Colonna, que de nombreux habitants de Rome, trouvèrent refuge au XIV° siècle, fuyant les difficultés économiques dues à la Papauté d’Avignon. De ces anciens et antiques manoirs, il ne reste que peu de chose… mais tout est à découvrir !

Attention, ce n’est pas un voyage pour tout le monde, surtout pas pour ceux qui croient que le chiffre 17 porte malheur ! Car notre voyage se compose de 17 étapes dans 17 villages des Castelli Romani, s’il y a des superstitieux dans le groupe, écartez-vous !

abbey of Santa Maria in Grottaferrata, Castelli Romani, Italy

Notre excursion commence à Grottaferrata, village symbolisé par la très ancienne abbaye San Nilo, fondée en 1004. Aujourd’hui, grâce à la conservation soignée des structures et à l’existence d’un laboratoire de restauration dédié aux volumes anciens, l’abbaye San Nilo figure parmi les monuments les plus visités de la province de Rome. À voir également l’abbaye Santa Maria, construite à l’origine en style médiéval, mais restructurée avec des éléments baroques, probablement de la main du Bernin. Pour les amoureux de la vie nocturne, Grottaferrata regorge de bars ouverts jusqu’au milieu de la nuit. Et les fous de shopping seront comblés par le Corso del Popolo.

Grâce au mont Tuscolo tout proche, Frascati offre la possibilité de se consacrer au sport et au plein air. Mais le plus fascinant de ce village, ce sont les 12 villas Tuscolane splendides qui caractérisent ses alentours. Construites par la noblesse papale dès le XVI° siècle, elles sont devenues emblématiques de l’aristocratie romaine de l’époque. Parmi elles, vous serez sans aucun doute charmés par la Villa Aldobrandini, avec ses fresques baroques et maniéristes qui ornent les murs, et la Villa Falconieri avec ses jardins à l’italienne et son petit lac construit au XVIII° siècle.

park and villa Aldobrandini in Frascati, Castelli Romani, Italy

C’est le village le plus élevé des Castelli Romani, une visite s’impose… nous sommes à Rocca Priora, où nous pouvons admirer le fascinant Sanctuaire de la Madonna della Neve, auquel est consacré une fête entre les mois de juillet et d’août. Rocca Priora est également le meilleur point de départ pour visiter le Parc des Castelli Romani, une zone protégée qui abrite des espèces indigènes telles que le blaireau, le faucon pèlerin et le loup. C’est l’endroit idéal pour ceux qui voyagent avec des enfants et qui apprécient quelques heures en immersion totale dans la nature.

La forteresse des Annibaldi ou, en dialecte local, a’ Fortezza, le musée géophysique installé dans les murs de l’ancien observatoire géodynamique, les splendides fontaines en tuf, le parcours de peintures murales et sculptures artistiques, la Via Sacra, une ancienne route de l’époque romaine qui menait au sommet du mont Cavo, où est érigé le Temple de Jupiter du Latium (Giove Laziale) et où vous pourrez admirer en même temps le lac de Nemi et Albano depuis « l’Occhialone », nom donné à ce belvédère stratégique, et enfin la magnifique vallée de Pratoni del Vivaro ; tout cela est Rocca di Papa.

Occhialone su Monte Cavo

À Velletri, vous aurez l’occasion de visiter bon nombre de palais et de constructions militaires. Le village est habité depuis des temps très anciens, comme en témoignent les nombreux artefacts et vestiges découverts, exposés aujourd’hui au musée archéologique municipal et au musée diocésain. La Tour Trivio est un des symboles de Velletri : ce clocher de style baroque de l’église Santa Maria del Trivio fut construit au début du XVIII° siècle.

Lariano est un village vraiment pittoresque, avec son centre historique accroché aux pentes du mont Artemisio, dans les monts Albains. Il est possible de voir les vestiges du Maschio di Lariano, ancienne forteresse datant de 328 av. J.-C., qui s’élevait sur une position stratégique de premier ordre, parfaite pour contrôler les environs. L’église Santa Maria Intemerata et celle de la Madonna del Buonconsiglio sont à visiter.

Plongeons-nous dans les monuments civils et religieux de Marino en admirant le Nymphée, la Cathédrale San Barnaba, l’antique Fontaine des Maures, d’où, comme le chante la vieille ritournelle, « s’écoule le vin » pendant la fête qui lui est dédiée. Le centre historique de Marino regorge de boutiques et d’ateliers qui proposent des produits typiques tels que les ciambelle al mosto (beignets au moût) et des objets d’artisanat de qualité. Ne manquez pas la visite du musée municipal Umberto Mastroianni, situé dans l’ancienne église Santa Lucia. Au village de Marino, vous pouvez aussi voir les grottes souterraines du Palais Colonna, l’un des édifices historiques les plus emblématiques.

View of Ariccia, with the monumental bridge, the baroque Chigi palace and the church of Santa Maria Assunta by Gian Lorenzo Bernini. Castelli Romani, Lazio, Italy.

En arrivant ensuite à Ariccia, nous grimpons sur le pont caractérisé par ses arches particulièrement hautes qui dominent la vallée et reproduisent l’architecture des anciens aqueducs romains. Là nous admirons la vue en silence. Parmi les monuments les plus célèbres d’Ariccia figure sans aucun doute le Palais Chigi, conçu par Le Bernin au XVII° siècle. C’est dans ce splendide bâtiment, qui accueille aujourd’hui la collection du baroque romain et de nombreuses expositions d’art, qu’ont été tournées les scènes intérieures du film Le guépard de Luchino Visconti. À ne manquer sous aucun prétexte : le Sanctuaire de Maria Santissima di Galloro, construit au XVII° siècle d’après un projet du Bernin. Et ce qu’aucun visiteur n’oubliera jamais, c’est sa « côte magnétique », un trompe-l’œil naturel, une illusion d’optique toute simple, mais vraiment fascinante !

Caractérisé par des témoignages médiévaux, comme la Tour dite dell’Acqua Sottoterra, ainsi que par des restes romains, comme les vestiges de la villa attribuée à Marco Valerio Messalla Corvino, Ciampino est une destination agréable et pas uniquement pour ceux qui sont sur le chemin de l’aéroport ! Son équilibre architectonique se compose d’édifices religieux et civils, parmi lesquels se distingue la fontaine de Via IV Novembre, appelée Le Vol de la Caryatide, et le monument aux morts de la Piazza della Pace. Quant aux lieux sacrés, il faut visiter l’église du Sacro Cuore di Gesù, celle de San Giovanni Battista, sans oublier l’église de la Beata Vergine Maria del Rosario. Ne manquez pas non plus la villa de Tor Messer Paoli qui, d’après ce qui ressort de nombreuses fouilles, fut édifiée dans les années qui suivirent la naissance du Christ.

Il est possible de considérer Albano Laziale comme le « berceau du christianisme », car lieu de prédication des apôtres Pierre et Paul, éminents architectes de l’expansion du culte chrétien hors de Palestine. Trois musées complètent la ville, plusieurs belles églises, l’Amphithéâtre, la Porte Pretoria, les gigantesques Citernes, qui constituaient la réserve d’eau de la ville, les thermes de Caracalla, la Villa Impériale, le tombeau des Horaces et des Curiaces, et les catacombes de San Senatore avec leurs nombreuses peintures murales. Bars et restaurants animent les rues de la ville jusqu’à tard dans la nuit.

Castel Gandolfo (RM)

Castel Gandolfo, en plus d’être la résidence d’été du Pape et actuellement résidence du Pape émérite, est aussi l’un des plus beaux villages d’Italie (selon l’association des Borghi più Belli d’Italia). Dans le centre historique, vous pourrez admirer la Piazza della Libertà ornée de la splendide fontaine du Bernin et l’église San Tommaso.

Connue pour le raisin Uva Italia, les kiwis et les pêches, mais aussi pour le vin « Monte Compatri-Colonna DOP » et pour les pincinelle, ces longues pâtes composées uniquement d’eau et de farine, Colonna est la plus petite des communes des Castelli Romani. Il faut visiter l’église San Nicola di Bari et le musée de la gare, avec ses nombreux véhicules des chemins de fer du Latium concédés, ses souvenirs et ses expositions photos.

Depuis la fin du XVIII° siècle, la fête de l’infiorata se déroule le dimanche de la Fête-Dieu recouvrant les rues d’un parterre de fleurs. Nous sommes à Genzano, la ville du pain fait maison ! Ici, les restes de la bourgade médiévale se situent dans la zone qui abrite l’église S. Maria della Cima et la tour de l’ancienne forteresse du Palais Sforza-Cesarini, construit au XVII° siècle. Aujourd’hui le véritable centre de Genzano est la Piazza Frasconi, où s’élève la belle fontaine ornée de vignes et de pampres, célébrant ainsi la tradition viticole de la ville et rappelant le règne de la famille Colonna.

Lake of Nemi and Genzano 2

À mi-chemin entre la mer Tyrrhénienne et les pentes du volcan latial, Lanuvio est au coeur de vignobles luxuriants et son riche patrimoine archéologique se compose surtout des restes du Sanctuaire de Junon Sospita. Le vaste musée municipal raconte l’histoire des lieux, et l’offre touristique de Lanuvina propose un riche calendrier de fêtes populaires et religieuses, notamment le festival de musique en juin. À l’entrée du centre historique se trouvent le Palais Colonna, datant de la fin du XVe siècle et devenu résidence privée au siècle dernier, ainsi que la Fontaine des rochers, érigée par Carlo Fontana à la fin du XVIIe siècle, qui s’inspire clairement de la Fontaine des Quatre-fleuves, Piazza Navona à Rome. Un autre élément de fierté du village est le vin Colli Lanuvini DOP, qui existait déjà à l’époque romaine pour les rituels en l’honneur de Dionysos.

Vous découvrirez Monte Compatri avec une promenade entre le mont Salomone et la colline dite degli Asinelli, où ont lieu de nombreuses activités pour adultes et enfants. Cet itinéraire, intéressant du point de vue naturaliste et géologique, passe par le sentier panoramique qui mène de Rocca Priora à Frascati à travers le mont Tuscolo.

Monte Porzio Catone s’élève sur le versant nord du mont Tuscolo. De loin, le village est reconnaissable à la silhouette massive de sa cathédrale. En explorant les ruelles du centre historique, vous verrez le musée de la ville et le musée du vin. Plusieurs belvédères dans le village offrent de superbes vues panoramiques sur Rome et les forêts de châtaigniers environnantes. Ne manquez pas une visite à l’Observatoire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Récompensé du label Bandiera arancione par le Touring Club, Nemi dévoile un charme aux origines anciennes avec sa tour et ses maisons qui se reflètent dans les eaux bleutées du lac, entourées des roseaux et des serres de fraises. Un décor qui a su enchanter peintres et poètes au fil des ans, tout comme il séduit de nos jours les nombreux touristes qui ne cessent de le visiter. Aujourd’hui, Nemi est célèbre pour ses fraises savoureuses, célébrées chaque année en juin avec la fête homonyme, et pour ses nombreux événements gastronomiques et vinicoles.

Share this:

Idées de voyage