Foro Italico

Foro Italico

En 1909, le plan d’urbanisme de Rome prévoyait, dans le large périmètre des Prati della Farnesina, éloigné du centre-ville, une zone destinée à des espaces verts publics. C’est là que Renato Ricci, fondateur et président de l’Opera Nazionale Balilla, l’organisme voué à éduquer la jeunesse au fascisme et à sa doctrine entre autres à travers la discipline sportive, décida de construire, avec l’architecte Enrico Del Debbio, l’Académie accompagnée d’un stade pour pratiquer l’athlétisme et la gymnastique : le stade des Marbres.

C’est la genèse du complexe du Foro Italico, auquel l’architecte Luigi Moretti contribua lui aussi les années suivantes. Le Foro Mussolini, dont le nom évolua ensuite en Foro Italico, n’est pas né comme un projet unitaire et complet ; au cours du temps, d’autres bâtiments d’envergure furent ajoutés pour permettre la pratique des disciplines sportives les plus diverses.

L’architecte Moretti conçut l’extraordinaire Casa della Scherma, la maison de l’escrime, à proximité de la colline de Monte Mario. Vinrent ensuite le Stade Olympique, le Stadio del Tennis, les Piscines, couvertes ou en plein air, et le grand obélisque de Mussolini, érigé à l’entrée principale du complexe, en face du pont Duca D’Aosta. Le complexe du Foro Italico est devenu une part intégrante du tissu urbain de Rome, entre le quartier Della Vittoria et celui de la Farnesina, de Vigna Clara et de la via Cassia, sur la rive droite du Tibre.

Les équipements d’origine ont presque tous fait l’objet de rénovations importantes et ont accueilli des manifestations sportives très importantes, comme les Internationaux d’Italie.

Share this:

Architecture rationaliste