Forum Romain et Palatin

Une visite au Forum Romain et au Palatin, sites emblématiques de la Rome antique, garantit un inoubliable voyage dans le temps.
Avant la fondation de Rome en 753 av. J.-C., les habitations se trouvaient sur les célèbres sept collines, où l’air était plus salubre, tandis que la plaine qui les séparait servait de cimetière.

Sous le règne du roi étrusque Tarquin l’Ancien, la zone fut bonifiée grâce à la construction de la Cloaca Maxima. Cette grande entreprise fit de tout le secteur le lieu privilégié des activités publiques de Rome durant un millénaire environ.
Les bâtiments du Forum Romain, qui lui conférèrent l’aspect que l’on devine encore en se promenant parmi ses vestiges, furent construits pendant la république. Le site resta très animé durant l’empire, et s’enrichit de nombreux nouveaux édifices, construits par les empereurs. Après la chute de l’Empire romain d’Occident, en 476, le Forum Romain perdit peu à peu sa fonction centrale, et ses bâtiments se dégradèrent. Au Moyen Âge, il servait de lieu de pâturage.

La colline du Palatin, quant à elle, fut habitée dès la fondation de Rome. Selon certains historiens, c’est au sommet de ce petit relief (51 m d’altitude) que Romulus traça le fameux pomerium, la première limite de la ville à peine fondée.

Nous sommes aux alentours du VIIIe siècle av. J.-C. et les chroniques parlent d’une « Rome carrée », fondée à proximité du lieu où Rémus et Romulus avaient été élevés par le berger Faustulus et son épouse Acca Larentia. Le Palatin occupait une position stratégique, car il présentait des défenses naturelles et se trouvait suffisamment près du Tibre pour pouvoir surveiller le cours du fleuve.

Selon la légende, c’est au pied de cette colline que se trouvait le Lupercal, la grotte où la louve avait nourri les jumeaux. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si l’empereur Auguste décida de s’installer au-dessus de la grotte, achetant une demeure construite à proximité de celle de Romulus.

À partir de là, la colline connut toute une série de transformations au cours des siècles, et accueillit les palais d’Auguste, Tibère, Néron, des Flaviens et de Septime Sévère, ainsi que ceux de fonctionnaires et de notables de la ville. D’ailleurs, le terme palazzo, « palais », vient du latin palatium, qui dérive lui-même du nom de la colline, baptisée en l’honneur de la déesse Palès, que l’on continue de fêter le 21 avril, date choisie pour célébrer la fondation de Rome.

Aujourd’hui, une promenade sur le Palatin compte parmi les expériences les plus belles à vivre dans la Ville éternelle : depuis l’arc de Titus, on monte jusqu’aux ruines du palais de Domitien, en laissant sur la droite les jardins Farnèse et la Vigna Barberini. Une fois arrivés au sommet, il faut aller vers la droite pour admirer la maison d’Auguste et celle de Livia (actuellement ouvertes un jour sur deux), et vers la gauche pour gagner les Arcate Severiane, accompagnées d’une terrasse majestueuse offrant une vue panoramique sur le Circus Maximus.

Share this: