La nécropole de Tarquinia

À 20 km de Civitavecchia et à 80 km de Rome, la nécropole de Monterozzi, à proximité de Tarquinia, est un site classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2004. Il s’étend sur 75 hectares et regroupe 200 tombeaux environ. Sa spécificité réside dans ses nombreuses décorations picturales, d’une importance majeure puisqu’elles permettent de comprendre les évolutions de la civilisation étrusque.

Ces peintures nous font pénétrer dans les habitations des Étrusques, les observer à un banquet, étendus sur des klinê, distraits par des musiciens et servis par des esclaves nus ; elles croquent la vie du peuple étrusque et accompagnent le défunt dans son parcours dans l’au-delà. On peut aujourd’hui visiter les tombes du Chasseur, des Jongleurs, de la Pucelle, Cardarelli, de la Fustigation, de la Fleur de Lotus, des Lionnes, du Gorgonéion, des Charons, des Léopards, des Bacchantes, de la Chasse et de la Pêche.

Parmi les plus célèbres, la Tombe des Lionnes, qui date du VIe siècle av. J.-C., consiste en une petite pièce dotée d’un toit à double pente. Ses peintures représentent des oiseaux en vol et des dauphins sautant autour de scènes de vie de l’aristocratie étrusque.

Au cœur de la nécropole, sur une terrasse donnant sur la plaine côtière, se trouve la zone archéologique de la Doganaccia, marquée par la présence de deux sépultures en forme de tumulus, surnommées « sépultures du Roi et de la Reine » et datant de la première moitié du VIIe siècle av. J.-C. Avec ses 40 mètres de diamètre, il s’agit du plus grand monument funéraire de Tarquinia. Sa taille donne idée du prestige social du défunt et de sa famille, car l’aristocratie étrusque se servait de ces constructions pour manifester sa richesse et son pouvoir.

Le tumulus « du Roi » fut exploré en 1928 et, malgré un pillage, il conserve une partie de ses attributs en céramique et les restes d’un char ; il contient une pièce rectangulaire étroite où devaient se dérouler les cérémonies funéraires, accessible par une grande entrée à ciel ouvert, si grande qu’on la qualifie d’« esplanade ». Le ticket d’entrée à la nécropole de Tarquinia permet aussi de visiter le musée national étrusque du Palazzo Vitelleschi.

Pour plus d’informations : www.tarquinia-cerveteri.it

Share this: