Margherita d'Austria

Les montagnes de la Duchessa: hommage à Marguerite d’Autriche

Les montagnes de la Duchessa (de la Duchesse): un très beau nom pour les montagnes qui, à l’est, presque à la frontière entre Latium et Abruzzes, ferment la vallée du Salto et forment depuis 1990 une réserve régionale naturelle. La Duchessa est aussi le nom d’un lac magnifique, un des lieux les plus attrayants du parc. C’est un des rares lacs d’origine glaciaire des Apennins, seulement alimenté par la pluie et par la neige.

Depuis ses 1 788 mètres d’altitude, il offre un panorama imprenable.

Les « montagnes de la Duchessa » ont été appelées ainsi en hommage à Marguerite d’Autriche, duchesse de Parme, Piacenza, Leonessa et Cittaducale, sur une idée de Francesco De Marchi, ingénieur militaire de sa suite et grand amateur de montagne, qui fut le premier à atteindre le sommet du Gran Sasso, en 1573.

Marguerite est une figure intéressante et significative du panorama politique européen du XVIe siècle. Elle possédait une aptitude notable à la gouvernance, héritée de Charles Quint dont elle était la fille naturelle, ainsi qu’une forte personnalité et un désir d’exceller. De la sorte, elle a réussi à s’imposer dans un environnement masculin et a écrit une page importante de l’histoire du territoire de la Sabine en s’installant en 1569 à Cittaducale, une ville à l’importance stratégique car située à la frontière entre le Royaume de Naples et l’État pontifical.

L’arrivée de la cour de Marguerite impliqua des changements sociaux et économiques profonds à Cittaducale. De nouveaux modèles de vie et de nouvelles architectures virent le jour : à côté des petits palais médiévaux fortifiés, massifs et robustes, surgirent de nouveaux bâtiments Renaissance, fins, élégants, édifiés à partir de plans rigoureux.

Les rénovations du Palazzo della Comunità, qui devint la résidence de la cour de Marguerite, témoignent de cette réorientation stylistique : le palais fut transformé en une demeure plus pratique, où il était possible d’organiser des fêtes et des banquets, et dont les lignes sévères et sobres correspondaient aux innovations alors en vogue sur la scène artistique des possessions des Farnèse.

Les rénovations du Palazzo del Capitano, qui devint un siège administratif, constituaient elles aussi une grande nouveauté pour la Sabine. Le Palazzo della Comunità et le Palazzo del Capitano furent reliés par une galerie fonctionnelle, dont l’idée émana peut-être de Marguerite, qui souhaitait de la sorte souligner l’autorité de sa figure brillante de souveraine et d’administratrice.

Share this:

Idées de voyage