MAXXI

La réalisation d’un musée pour les arts contemporains a demandé de nombreuses années. Si la première pierre fut posée en 2000, pour un chantier qui dura plus d’une décennie, le projet, lui, était bien plus ancien.

Le concours international qui avait été ouvert a été remporté par l’architecte anglo-irakienne Zaha Hadid. Elle a œuvré à la réalisation d’un musée monumental, d’une surface totale de plus de 26 000 m2.

Cet espace unique, sans équivalent dans le monde, fut désigné comme le bâtiment le plus beau de la planète en 2010. Il propose au visiteur un parcours fluide, dans une succession de salons très vastes et hauts de plafond qui l’invitent à poursuivre son itinéraire à la découverte d’une collection de plus de 300 œuvres d’art contemporain.

L’exposition permanente comprend des œuvres de Piero Manzoni, Luigi Ontani, Jannis Kounellis, Giuseppe Penone ou encore d’artistes plus jeunes, comme Francesco Vezzoli et Grazia Toderi. Parmi les plus marquantes d’entre elles, on trouve Triple Igloo de Mario Merz, l’installation Where is our place? d’Ilya et Emilia Kabakov ou encore Widow, d’Anish Kapoor.

À travers un renouvellement périodique des œuvres, le musée dialogue avec les expositions contemporaines, lesquelles cohabitent avec des projets architecturaux, car le MAXXI est divisé en deux : MAXXI Art et MAXXI Architecture, consacré à des projets d’étude d’architectes du XXe siècle et aux tendances les plus avant-gardistes.

La fondation MAXXI est à l’origine du Premio Arte Italia (prix art Italie), destiné aux artistes ayant une carrière encore courte mais significative, ainsi qu’à des projets liés aux archives d’art contemporain en Italie.

Share this:

Rome contemporaine