Monti Lepini

L’ensemble collinaire de Lepini, correspondant à la partie la plus au nord de  l’Antiappenino du Latium, est composé de deux chaînes, séparées par la ligne MontelanicoCarpinetoMaenza qui s’étend sur les provinces de RomeFrosinone et Latina. Celle à l’intérieur des terres donne sur la plaine d’Anagni et Frosinone, tandis que celle sur la mer domine la plaine fertile de lAgro Pontino (marais pontins).

Le sommet le plus élevé est le Semprevisa qui du haut des ses 1536 mètres surplombe Bassiano, suivi par  le Monte Lupone (1378 m.), entre Cori et Norma, et le Monte Erdigheta (1.336 m) derrière Carpineto Romano.

La proximité des monts Lepini avec la mer, ainsi que leur exposition donne lieu à des étendues de végétation bien identifiables, comme la garrigue et le maquis méditerranéen qui prospèrent malgré d’importants écarts de température.

Depuis la plaine, les corniches des Lepini semblent uniformes, faites de roches interrompues par des tâches vertes d’oliviers et de buissons d’arbustes de lentisques, de filaire, d’arbousier, de bruyère et de rares exemplaires d’arbres de Judée.

Pour trouver des forêts il faut aller en altitude, dans des zones abritées aux sols favorables, pour voir une exubérance de hêtres, de chênes verts, de châtaigner de chênes chevelus et d’érables.

En matière de faune, les Lepini sont un habitat idéal pour les sangliers, les lièvres, les fouines et autres mustélidés, les porcs-épics et les blaireaux. Un petit groupe de loups y a également élu domicile.

Chez les oiseaux  on trouve des tourterelles, des merles, des grives, des hulottes des corbeaux et quelques rapaces diurnes.

Tous les villages des monts Lepini ont conservé de nombreux témoignages de leurs origines médiévales, ainsi que des vestiges d’anciennes civilisations, comme ceux de l’ancienne Norba, située sur un plateau qui domine le Jardin des Nymphes.

Share this: