On tourne Bloodmoon à Gaeta!

Eteignez vos portables et ouvrez votre sachet de pop corn sans faire trop de bruit…Gaeta accueille le tournage de Bloodmoon, le prequel de Game of Thrones, la série américaine la plus suivie du monde !
Impossible de ne pas s’identifier aux personnages qui luttent pour conquérir le pouvoir, entre combats sans pitié, désastres et coups de théatre. Fruit de la créativité de David Benioff et D.B. Weiss, cette série fantasy de huit saisons et 73 épisodes inspirée de la saga romanesque Le trône de fer de George R.R. Martin est diffusée depuis 2011 par HBO.
L’histoire comprend de nombreux personnages et est située dans un monde imaginaire partagé entre le Westeros, le continent occidental, et l’Essos, à Orient. Le Roi brigue la capitale du Royaume des Sept Couronnes, dans le continent occidental, la partie la plus vaste et la plus civilisée. La lutte pour la conquête du trône entraîne des alliances et des luttes qui plongent le peuple dans la misère, tandis des créatures légendaires tombées dans l’oubli et autres forces obscures menacent de se réveiller.
Le tournage de Bloodmoon vient de commencer sur le site de la Grotta del Turco, à l’intérieur de la Montagna Spaccata,(montagne fendue), une roche spectaculaire qui tombe à pic dans la mer couleur cobalt du golfe de Gaeta.
Un lieu mystique, où la roche est fissurée de la côte jusqu’à 150 mètres de hauteur.

Gaeta LT
Golfo di Gaeta

En levant les yeux vous apercevrez le sanctuaire de la SS. Trinità, depuis des siècles miraculeusement accroché aux flancs du Monte Orlando. Parmi les nombreuses légendes liées à ce lieu, qui en soi enflamme l’imagination,on raconte que saint Philippe Neri aurait vécu à l’intérieur de la “montagne fendue”, où se trouverait encore sa couche en pierre.

Minturno LT area archeologica minturnae
Grotta del Turco

Nous sommes dans le Parc du Monte Orlando, une réserve naturelle à l’intérieur du Parco Riviera di Ulisse caractérisé par une énorme roche qui du haut de ses 30 mètres plonge dans la mer, entre la plage de Serapo et la Montagna Spaccata.
Pourquoi Montagne fendue ? Encore une autre histoire. On raconte qu’au moment de la crucifixion du Christ, il y eut un terrible tremblement de terre à Jérusalem : la montagne s’en ressentit et se fendit dans la longueur, formant la spectaculaire Grotta del Turco. Et ce n’est pas fini, à l’intérieur de la brèche, il y a une empreinte de main dans la roche appelée “la main du Turc”, d’où dérive le nom de la grotte. Un musulman, qui ne croyait pas au miraculeux évènement, aurait touché la roche et laissé son empreinte dans la pierre.

GAETA - LT Montagna Spaccata
Montagna Spaccata

Mais revenons à Bloodmoon. L’histoire se déroule des milliers d’années avant les évènements de Game of Thrones, révélant les secrets du passé de Westeros et l’origine de la mythologies à l’origine de La glace et le Feu.
Le casting ? Nous le découvrirons en nous rendant sur place, mais il va sans dire qu’il est fabuleux. Nous n’allons pas faire durer le suspens plus longtemps, voici les noms : Naomi Watts, Josh Whitehouse, Naomi Ackie, Denise Gough, Jamie Campbell Bower, Sheila Atim, Ivanno Jeremiah, Georgie Henley, Alex Sharp, Toby Regbo, Miranda Richardson, Marquis Rodriguez, John Simm, Richard McCabe, John Effernan et Dixie Egerickx. Dans quel rôle ? Nous l’ignorons, et nous sommes aussi impatients que vous de le découvrir.
Come dite? Qualche indiscrezione? Eccovi serviti. Le riprese sul golfo laziale dureranno circa 10 giorni e la prima scena di “Bloodmoon” è proprio a Gaeta, più precisamente nella Grotta del Turco, dove gli eroi del “Trono di Spade” approderanno via mare.
Quelques scoops ? Servez-vous : le tournage dans le golfe du Latium durera près de 10 jours, et la première scène de Bloodmoon se passe à Gaeta, plus précisément dans la Grotta del Turco où les héros du Trône de Fer arriveront par mer.
 La Latium a toujours été un cadre privilégié des producteurs de cinéma et de télévision, et pas seulement la ville de Rome. C’est sur les plages sauvages de Scissure et Arenauta qu’on été tournées les scènes de la série italienne L’amie prodigieuse, et certains épisodes du Nouveau Nom, seconde saison tirée des romans d’Elena Ferrante.
Justement surnommée “CineCittàGaeta”, c’est également ici que se déroule le film Croce e delizia de Simone Godano avec Alessandro Gassman, Jasmine Trinca, Fabrizio Bentivoglio et Filippo Scicchitano, pour ne citer que les productions récentes.

Préchauffez le Dolby surround car voici venu le temps des émtions et des effets spéciaux à couper le souffle !

Share this:

Idées de voyage

Add to Wishlist

Reportage. Dans la région de Viterbe en famille Nous étions en avril, mais en été c’est encore mieux. Après quelques heures de trajet, l’indication « Viterbo 2 km » apparaît sur l’autoroute. A l’arrière les enfants exultent car ils savent que nous sommes partis pour trois jours de découverte et d’amusements en compagnie d’amis. Le groupe est conséquent, mais la réservation de l’hébergement – certains vont à l’hôtel, d’autres en B&B, d’autres en gîte, a été très simple. Parking gratuit au centre, près de la via Faul. Les enfants sont immédiatement attirés par une statue gigantesque qui surgit du sol. Elle s’appelle “Risveglio” (réveil). Et pour cause ! Immédiatement, un selfie ! Pas facile de cadrer à la fois le géant et le groupe en entier, mais on y est arrivés. Il est temps de partir à la découverte de Viterbe. Nous sommes encore un peu hébétés par le voyage quand nous entrons dans le centre historique. Première étape, la piazza del Plebiscito, avec deux splendides édifices pour cadre, le Palazzo Prefettura et le Palazzo dei Priori. Nous franchissons le portail du Palazzo dei Priori, siège de la Mairie et nous voilà dans la cour intérieure, face à une superbe fontaine du XVII siècle où il n’est pas défendu de jouer avec l’eau. De toute façon, comment freiner la joyeuse énergie des enfants ? De là la vue sur la ville est on ne peut plus attractive. La couleur grise des édifices en pierre tufacée et le basalte des rues rendent l’atmosphère très particulière. La beauté des palais, les fontaines présentes sur chacune des places évoquent la richesse et le faste d’antan. Nous adressons tous une pensée reconnaissante à ceux qui nous légué ces merveilles en héritage. Dans la vieille ville, les rares voitures qui circulent nous permettent de nous détendre et de laisser le champ libre aux enfants, qui lèchent les vitrines des boutiques ou se cachent derrière les escaliers menant aux entrées en saillie des maisons du quartier médiéval de San Pellegrino. Intact. Avant de visiter la cathédrale, nous décidons de manger sur le pouce pour respecter notre programme de visites. Café pour les adultes et glace pour les enfants, après tout nous sommes en vacances ! A présent cap sur la cathédrale romane dédiée à saint Laurent, le principal lieu de culte de la ville. On aperçoit déjà sa silhouette en marchant dans la Via san Lorenzo. Mais auparavant on traverse la place avec le Palais des papes et la fameuse loggia des ‘’bénédictions’’. En voyant le ciel se découper à travers la dentelle des arcades les enfants sont bouche bée et demandent qui possédait une demeure aussi belle et aussi raffinée. Impossible de ne pas leur raconter l’histoire de ces cardinaux un peu indolents, qui au Moyen Age, plus précisément en 1271, furent enfermés à clef dans le palais jusqu’à ce qu’ils se décident à élire le pape. Ce qu’ils firent en quelques heures. Durant les milles jours précédents, ils n’avaient pas réussi à se décider. C’est ainsi qu’est né le conclave pour l’élection des papes, qui aujourd’hui se tient à la Chapelle Sixtine au Vatican. Le Duomo est superbe, car beaucoup de papes ont séjourné à Viterbe. Les curiosités qui intriguent les enfants ne manquent pas, et l’on cherche ensemble sur le Smartphone des éléments historiques et des anecdotes. Ils ont été captivés. L’ascenseur qui nous ramène au parking est pratique et confortable. Après deux heures de repos mérité, une question se pose : «où on mange ce soir ? ». Chacun, mais seuls les « grands » cette fois, prend son Smartphone et fait une proposition après avoir consulté sites et réseaux sociaux. 15 minutes plus tard, le restaurant de cuisine traditionnelle est réservé, le dîner est sauf, on peut poursuivre notre visite de Viterbe. Le deuxième jour nous allons à Bagnaia, un bourg non loin de Viterbe, où nous visitons Villa Lante, une villa du XVIe siècle avec un jardin superbe, orné de multiples jeux d’eau et d’une magnifique végétation en fleur qui se développe sur cinq niveaux de terrasses. Avec les enfants, la présence de l’eau peut rendre la visite plus compliquée. Mais l’ensemble du jardin regorge de curiosités, ils sont fascinés par le ruissellement des eaux et les sculptures qui donnent à lieu une dimension hypnotique. La visite de Bagnaia a été assez rapide et nous avons encore la journée devant nous. On se dirige alors vers Bagnoregio pour découvrir un lieu incontournable, une des communes de Cività, connue sous le nom de « la città che muore » (la ville mourante). Une fois arrivés dans la ville des falaises, on remarque aussitôt la forte affluence de visiteurs. Mais sur le parking il y a de la place pour tous, y compris pour les nombreux camping-cars stationnés dans l’aire dédiée. Nous n’empruntons pas la navette et décidons de gagner la ville à pied : un peu moins de deux kilomètres, de quoi se dégourdir les jambes après un trajet en voiture. Le site, candidat au Patrimoine de l’UNESCO est accessible en payant un billet à prix modique avant d’entreprendre la montée du long pont qui mène au bourg. C’est avec plaisir qu’on apporte cette contribution. Le lieu est magique, et le panorama de falaises qui le ceinture est inédit. Ces aiguilles dressées sur des pentes sableuses et instables semblent un jeu d’équilibre conçu par un sculpteur, mais il s’agit bien de l’œuvre de mère nature. Entièrement construite dans le tuf, sur laquelle elle repose, la cité est véritablement fascinante. Elle évoque à nos enfants ces villages maritimes où l’on se promène tranquillement dans des ruelles ornées de fleurs et de plantes du maquis méditerranéen parmi les visages inconnus de vacanciers qui reviennent de la mer en fin d’après-midi. Ainsi le charme de Cività a su raviver les souvenirs heureux de leurs jeunes mémoires. La visite nous a enchantés. Avant de rentrer, une dernière photo pour immortaliser le souvenir de cette journée et ajouter un post à notre album de voyage. Pour un bref déjeuner nous faisons cap sur Bolsena, une petite ville donnant sur le célèbre lac du même nom. Nous y sommes en dix minutes de voiture. Nous nous contentons de la brise du lac et de la vue sur le centre historique où se dresse le château Monaldeschi, tandis que les enfants jouent librement sur les rives de sable et dans les aires de jeux qui leur sont destinées. Le matin du troisième et dernier jour de vacances, nous ressentons un pincement au cœur à l’idée de quitter ce lieu qui nous a accueilli comme de vieux amis, où nous nous sentions comme chez nous, mais il est temps de partir pour notre dernière étape : Bomarzo et son Parc des Monstres, autre lieu magique pour les enfants. Notre visite tombe en même temps que le Palio di Sant’Anselmo : le village est plein d’étendards des différents quartiers qui flottent depuis les balcons et de figurants en costume d’époque qui se préparent pour la parade. Le cortège défile dans la rue principale du village, et les quartiers rivalisent à coups de tambours et de numéros de jongleurs de drapeaux ; de jeunes filles en costume distribuent un gâteau traditionnel, le Pane di Sant’Anselmo, dans des paniers en osier. Tout le monde est ravi, et le spectacle, haut en couleurs, faire taire tous les velléités de caprice. Nous choisissons de visiter Bomarzo en fin d’après midi car certains jours de l’année, l’affluence de visiteurs est telle que la file d’attente pour la billetterie peut être très longue. Les parkings, en tout cas, ne manquent pas. Dans ce parc la nature est luxuriante ; nous laissons les enfants gambader librement à la découverte de ce lieu un peu en dehors du monde, presque surréel, qui surprend autant les enfants que les adultes. Photos, selfies, cadrages inédits racontent notre visite du parc et complètent le riche album photo de nos vacances dans la région de Viterbe. L’ogre des contes, la maison penchée, le temple, la tortue géante, sont une incroyable surprise pour nos enfants, qui caracolent sur les sentiers jusqu’à se retrouver, impressionnés, devant des géants, d’énormes bouches ouvertes dans lesquelles ils entrent en frissonnant, eux pourtant si téméraires, et des éléphants aux pattes plus grandes que papa. La Parc des Monstres de Bomarzo a conquis petits et grands, et nous savons maintenant qu’il a frappé l’imagination des enfants qui sont fiers d’en parler à leurs copains ! Ces trois jours sont une expérience que nous conseillons vivement, avec émotions garanties ! Nous la referons sans doute, dans une autre partie du Latium.

  • 01100 Viterbo VT, Italia