Ovide. Amours, mythes et autres histoires

Pour célébrer le bimillénaire d’Ovide, une exposition lui entièrement consacrée du 17 octobre au 20 janvier 2019 aux Écuries du Quirinale. Elle rassemble 250 œuvres provenant de plus de 80 musées à travers le monde (du Louvre aux Offices, du Musée archéologique de Naples à la National Gallery de Londres, en passant par la Bibliothèque Royale du Danemark à Copenhague).

Le thème, puissant, est celui de l’amour. L’amour qui fait bouger le monde, le désir autour duquel gravitent toutes les émotions humaines, et qui pousse à accomplir des choses étranges, l’amour qui modifie les perspectives, les forme et le caractère, tel qu’Ovide le raconte dans ses Métamorphoses.

L’exposition se compose de sculptures, peintures, fresques, reliefs funéraires, volumes, vases, bijoux et d’autres objets, tous précieux, tous uniques, à commencer par des chefs-d’œuvre comme la Vénus pudique de Botticelli, ou la Vénus callypige du Musée Archéologique de Naples, ou encore des représentations des mythes ovidiens réalisées par Cellini, Le Tintoret, Ribera, Poussin, Batoni.

Mais la merveille des cent petites abeilles du trousseau funéraire d’une jeune fille, prêté par le Musée d’Aquilée suffirait à la visite.

« Nous avons lu Ovide avec l’œil de l’historien de l’art » – explique la commissaire d’exposition Francesca Ghedini – « parce que les images sont dans ses descriptions, ses mots ».

Conçu pour fasciner le visiteur, l’itinéraire est construit autour de domaines thématiques accompagnés par la narration des vers d’Ovide.

Le parcours continue donc dans les salles, selon un fil conducteur lié aux thèmes, à commencer par celui de l’amour et de l’érotisme dont l’impact est immédiat.

La salle qui suit montre le conflit avec Auguste, qui lui infligea l’exil sur les rives de la mer Noire.

À l’étage supérieur, l’extraordinaire représentation de ses Métamorphoses suscite l’émerveillement, car elle se présente à travers un jeu de répétition et de miroirs, les mythes reviennent et se régénèrent.

Dans ‘Ovidio, Amori, miti e altre storie’ (Ovide, Amours, mythes et autres histoires), le poète n’est pas seulement raconté, puisque c’est par l’émotion que le visiteur peut le revivre.

Les Écuries du Quirinale se trouvent au 16 de la Via XXIV maggio, à quelques minutes à pied du Metro A Repubblica et de Piazza Venezia. L’exposition est ouverte tous les jours aux horaires suivants :

Du dimanche au jeudi de 10h à 20h.

Vendredi et samedi de 10h à 22h30

L’entrée est autorisée jusqu’à une heure avant l’horaire de fermeture.

Pour plus d’informations : www.scuderiequirinale.it

Share this: