Roma - elefantino Piazza di Santa Maria sopra Minerva 1920x640

Promenade romaine à la découverte des animaux de pierre

A Rome, l’imagination débordante des artistes a souvent dépassé la réalité. Dans les demeures et les églises de la ville vivent des animaux de pierre ; on peut partir à leur découverte grâce à un itinéraire insolite qui ravira aussi les enfants.

Commençons par le chat, animal typique de Rome, sacré pour Isis, divinité égyptienne et vénéré également par les Romains. A l’angle entre la Via della Gatta et Piazza Grazioli, sur une corniche du Palazzo Grazioli on aperçoit la statue d’une petite chatte, provenant de l’Iseo Campense, l’ancien temple d’Isis situé à proximité.

Non loin de là, sur une place de l’ancien Ghetto juif, Pazzia Mattei, coule la Fontaine Des Tortues. Quatre éphèbes en bronze reprennent la même pose :  un pied posé sur  la tête d’un dauphin qui crache de l’eau dans des coquillages, et dont ils tiennent la queue. De l’autre main, ils semblent pousser les tortues à aller s’abreuver dans la vasque supérieure. Ces petits animaux ont été ajoutés par Le Bernin en 1658  lors d’une restauration  à l’initiative du  pape Alexandre VII.

En allant vers le Panthéon, on aperçoit un cerf au dessus de léglise de Sant’Eustachio. Selon la légende, la statue célèbre un officier de l’empereur Trajan,  Placido.  Un jour qu’il était à la chasse, celui-ci vit une croix scintiller entre les cornes d’un cerf. Suite à cette vision, l’officier se convertit et prit le nom d’Eustache, avant d’être martyrisé avec sa femme et ses enfants. C’est sur sa maison que fut bâtie l’église homonyme.

A une centaine de mètres se trouve l’Eglise Saint-Louis des Français, célèbre pour ses magnifiques toiles du Caravage. Sur la façade, qui arbore une statue de Charlemagne et de Saint-Louis, essayez de trouver une salamandre, emblème du roi de France de l’époque, François 1er .

En poursuivant par la Via della Scrofa, enchâssée dans les murs de l’ex Convento degli Agostiniani, il y a un petit bas-relief représentant une truie, qui faisait autrefois partie d’une petite fontaine commandée par le pape Grégoire XIII à la fin du XVIe. De l’eau sortait de la gueule de la truie et tombait dans un petit bassin.

A Piazza Colonna vous rencontrerez une fontaine avec des dauphins aux queues entrecroisées. Le bassin est soutenu par de petits pilastres terminés par une tête de lion, si bien que l’on a l’impression que la fontaine repose sur les pattes d’un animal.

En remontant vers la Via del Tritone, on arrive à Piazza Barberini ; après avoir admiré les magnifiques dauphins  de la Fontaine du Triton du Bernin  vous apercevrez, à l’angle de la Via Veneto, la Fontaine des Abeilles, également du Bernin. Ici des abeilles, emblème de la famille Barberini, jettent de l’eau dans un bassin surmontée d’un grand coquillage en éventail.

Poursuivez à pied jusqu’à la Piazza San Bernardo où vous trouverez la Fontaine de Moïse et ses quatre lions qui crachent de l’eau dans quatre vasques rectangulaires.

Non loin de là, au centre de la Place du Quirinal, se dresse un obélisque flanqué de deux chevaux et des statues colossales (5,6 mètres de haut) des Dioscures. Dans la mythologie grecque les Diocures sont deux frères jumeaux fils de Zeus ; Castor est un habile dompteur de chevaux, Pollux un grand boxeur. Pollux est immortel,  Castor non. Quand Castor fut sur le point de mourir, Pollux lui donna la moitié de son immortalité. Depuis les jumeaux passent en alternance une journée au royaume des morts, une journée parmi des dieux de l’Olympe.

En descendant du Quirinal on arrive à la Fontaine de Trevi. Au centre de cet ensemble monumental trône la statue d’Océan, représenté sur un char en forme de coquillage trainé par des chevaux ailés. Parmi les autres sculptures, des tritons et des animaux marins, réels ou mythologiques.

Derrière le Panthéon, Piazza di Santa Maria sopra Minerva, se trouve un des treize obélisques de Rome, provenant lui aussi de l’ancien temple d’Isis. Le Bernin décida de le poser sur le dos d’un éléphanteau en marbre. On raconte que pour faire enrager un père dominicain du couvent voisin l’artiste plaça le derrière de l’animal du côté du couvent ; sa trompe tendue vers l’arrière et sa queue décalée à gauche soulignent le caractère irrévérencieux et provoquant de sa posture.

Sur la Place Navone, vous rencontrerez de nombreux animaux de pierre. La Fontaine du Maure représente la lutte entre un éthiopien et un dauphin ; la Fontaine des Quatre-Fleuves, est constituée, à la base, d’un cheval, d’un dauphin à longue queue, d’un énorme poisson, d’un monstre aux écailles de tatou, d’un serpent marin et d’un lion. Au sommet, un lys et une colombe,  symbole des Pamphili. La Fontaine de Neptune met en scène un homme luttant avec une pieuvre, tandis que le dieu Neptune, patron des mers et des fleuves, est entouré de nymphes, de putti et de chevaux marins.

Près de la Place Navone se trouve la Via dell’Orso, dont le nom dériverait d’un bas relief en marbre, aujourd’hui enchâssé à l’angle du Vicolo del Soldato, censé représenter un ours. En réalité la sculpture montre un lion qui attaque un sanglier mais parait-il que le lion était tellement mal fait qu’il ressemblait à un ours.

Avvistati due orsi anche in cima ai due muri del grande ingresso del Palazzo Orsini in Via Monte Giordano!

En revanche, on aperçoit bien deux ours, au dessus de l’entrée monumentale du Palazzo Orsini situé Via Monte Giordano.

Sur l’esplanade en face de la Galleria Nazionale d’Arte Moderna,  le long du Viale delle Belle Arti, vous retrouverez des tortues dans les deux magnifiques  Fontane delle Tartarughe ou de Valle Giulia, réalisées à une époque plus récente. Les deux fontaines sont dotées d’un grand bassin circulaire où s’abreuvent huit tortues disposées sur le bord inférieur de la vasque.

Dans le quartier Coppedè, au centre de la Piazza Mincio, se dresse la Fontaine aux Grenouilles ; aux angles du monument, deux figures humaines se tournant le dos soutiennent une vasque en forme de coquillage remplie par le jet d’une énorme grenouille. En haut, huit petites grenouilles aliment la vasque supérieure.

Share this:

Rome fantastique