Réserve naturelle des lacs Lungo et Ripasottile

À proximité de Rieti, au milieu de la vallée Santa qui s’étire entre Greccio et Poggio Bustone, cette réserve naturelle se situe dans une zone humide de grand intérêt : un ancien bassin alimenté par le mont Terminillo, où nichent de nombreuses espèces d’oiseaux.

Les lieux, cernés de cannaies et de bosquets hygrophiles, sont parfaits pour l’observation ornithologique, surtout pendant l’hiver et au moment des migrations.

En matière de flore, l’espèce la plus répandue est le roseau, qui se développe autour des lacs, ainsi que les nymphéas et les nénuphars dont les grandes feuilles et les fleurs reposent à la surface de l’eau. Les rives sont ombragées par des bosquets de sureaux et de peupliers. Les arbustes de houblon, ingrédient traditionnel dans les recettes locales, sont nombreux.

Dans les deux lacs vivent des poissons tels que le rotengle, le brochet, l’anguille, le gardon ou le chevesne, tandis que la truite et l’épinoche résident dans les exsurgences et les canaux.
Parmi les amphibiens, on relève la présence de la rainette, de la grenouille agile, du crapaud sonneur à ventre jaune, du triton commun et du triton à crête et, parmi les reptiles, celle de la couleuvre à collier, très répandue.
Les renards, hérissons et les ragondins sont quant à eux les mammifères le plus fréquemment observés.

À Contigliano, non loin de la zone protégée, se trouve l’imposante église San Michele, du XVIIIe siècle. Et, au pied du colle di San Pastore, gisent les ruines de l’abbaye San Pastore.
Le bourg de Cantalice a conservé son allure médiévale, tandis qu’à Poggio Bustone on admirera la tour pentagonale du Cassero, ainsi que les vestiges des remparts médiévaux, où la Porte du Buongiorno évoque le « bonjour, bonnes gens » adressé par saint François à la population quand, en 1209, il se rendit en ces lieux pour la première fois.

Pour plus d’informations : www.parchilazio.it

Share this:

Parcs et rivieres