San Felice Circeo

À environ 100 km de Rome, San Felice Circeo dévoile son petit centre ancien caractéristique, concentré autour de la Tour des Templiers du XIIIe siècle et du Palais Baronale surplombant la Piazzetta Lanzuisi, et il devient en été une station balnéaire animée par une vie nocturne vibrante, entre bars et restaurants, boutiques et magasins.

Cette région est habitée depuis des temps très lointains, la légende raconte même qu’Ulysse y séjourna, attiré par la sorcière Circé. Des installations ancestrales comme en témoignent les nombreuses découvertes dévoilées par l’exposition « Homo Sapiens et Habitat » ainsi que les nombreuses grottes marines où l’on retrouva le crâne d’un homme de Néandertal, des os d’animaux, des outils et des instruments, des restes de peuples préhistoriques.

Datés du VI-IVème siècle avant J.C., l’acropole et les murs cyclopéens de Circé témoignent des origines de la ville en couronnant le sommet de la montagne et le centre ancien.

Il appartient à la zone forestière du Parc National du Circé se dresse le fameux promontoire avec son sommet qui domine un vaste panorama.

Pour explorer le mont, vous pouvez suivre la route de la Crocette, immergée dans le vert de la forêt de chênes, jusqu’à un plateau qui mène aux vestiges de l’acropole de Circé, ou bien la route du Phare qui serpente à moitié sur la côte, côté sud.

La promenade en bateau permet d’admirer les nombreuses grottes marines aux noms évocateurs : Azzurra, del Presepio, delle Capre, del Fossellone, dell’Impiccato, della Maga Circe qui sont accompagnées de sites particuliers tels que la Batteria, Punta Rossa, la cava d’alabastro, il Precipizio, le torri Fico.

Pour plus d’informations Commune de San Felice Circeo

Share this:

Villes et villages