San Vittore del Lazio

Planté sur une colline qui domine la fin de la vallée du Liri, San Vittore est la dernière étape dans le Latium de la via Francigena-Casilina, à la frontière entre Latium, Campanie et Molise.

Le centre-ville est ceint de remparts médiévaux, dont il reste des vestiges évidents. Leurs ouvertures sur le panorama embrassent les monts de la Mainarde et les monts Aurunces. L’église San Nicola est un véritable joyau, dont les villageois sont fiers à juste titre : le long des deux nefs, les différentes strates de fresques représentant des figures de saints et d’évêques remontent à l’an mil, tandis que les œuvres de miséricorde et le martyre de Santa Margherita d’Antiochia datent quant à eux du XIIe siècle. L’autre église importante de San Vittore est Santa Maria della Rosa, reconstruite plusieurs fois. Elle présente une chaire très intéressante, avec un pupitre du XIIIe siècle, orné de sculptures et de mosaïques. Les témoignages de l’époque préromaine ne manquent pas non plus : non loin du village, sur les pentes du mont Sammucro, on peut voir les ruines des murs d’une installation samnite, qui confirment l’hypothèse selon laquelle il s’agit des murs de la cité d’Aquilonia, détruite au IIIe siècle av. J.-C.

Parmi les plus grands d’Europe, le sapin de Noël dessiné sur les flancs du mont derrière le village est une véritable curiosité. Avec ses milliers d’ampoules, allumées pendant les fêtes, il est visible depuis l’autoroute del Sole.

La gastronomie locale correspond à la gastronomie typique de Ciociarie, et les ricottine et la trippetta sanvittorese méritent une dégustation.

Share this:
distanza da Roma145km
da non perdereResti delle mura della antica città di Aquilonia
sito webComune di San Vittore del Lazio
Share this:

Villes et villages