Sant’Apollinare

Sant’Apollinare se trouve sur un petit coteau dominant le Garigliano, la rivière qui marque la frontière entre le Latium et la Campanie. Derrière lui se dressent les monts Ausons, et en face, en hauteur, l’abbaye du Mont-Cassin.

Les origines de Sant’Apollinare remontent au IXe siècle, quand l’abbé du Mont-Cassin fit construire un petit couvent où résidaient quelques moines bénédictins du Mont-Cassin.

Un château, dont il reste peu de traces, fut érigé par la suite.

Le village resta jusqu’en 1806 sous l’égide du monastère.

Depuis les terrasses de Sant’Apollinare, le regard embrasse les collines où se trouvent tous les autres villages de la terre de saint Benoît, qui, dans leur ensemble, forment la Vallée des Saints.

La vallée à proximité de la rivière est formée d’une campagne arborée, très verdoyante et fertile, où les champs cultivés sont nombreux. Cette perspective reposante se pare de mille feux lors de la floraison des tournesols.

Tout au long de l’année, des manifestations sont consacrées aux activités agricoles et à la gastronomie typique de la Ciociarie : la foire au bétail, le 22 juillet dès l’aube, les sagre (fêtes) dédiées aux pâtes et aux gnocchis en août, la fête du paysan en août également. Et n’oublions pas le carnaval et les spectacles le samedi soir précédant le dimanche des Palmes ainsi que le Vendredi saint.

Le village fut traversé par la ligne Gustave et subit les conséquences des bombardements de 1943-1944. Cependant, Sant’Apollinare sut redevenir un bourg riant grâce à la ténacité et à l’attachement à la terre de ses habitants.

Share this:
distanza da Roma140km
da non perdereIl panorama sulla Valle dei Santi
sito webComune di Sant’Apollinare
Share this:

Villes et villages