Sant’Oreste

Entre feu, flammes et feux d’artifice, que le spectacle commence ! Si vous avez la chance d’arriver à Sant’Oreste les jours qui précèdent la fête de la Vierge de Mai, vous assisterez à un moment unique où des centaines de cannes installées sur le Mont Soratte prendront feu quand la procession atteint Place Mola a Vento : un événement unique qui éclairera tout le ciel.

Sant’Oreste, sur les flancs du Mont Soratte, entre le Tibre et la mer Tyrrhénienne, est tellement plein de charme qu’il a mérité une ode d’Horace. Ici le chaos est un souvenir lointain, et chaque bruit que vous entendrez évoquera les dynamiques d’une nature imposante. La ville est entourée de remparts encore visibles et bien conservés qui s’interrompent pour laisser la place aux trois grandes portes qui permettent l’accès au bourg, Porte Ladentro, Portacosta et Portavalle.  Parmi les monuments à visiter : l’église Saint Laurent Martyr, le Palais Caccia, l’église Saint Blaise, Saint Nicholas et Sainte Croix, l’église Sainte Marie Hospitalis et l’église Saint Ediste qui se trouvent hors les murs. A travers les nombreuses ruelles, les arcs et les escaliers qui vous révèleront les coins les plus suggestifs du pays, vous arriverez au “Spiazzo”, le bourg ancien de Sant’Oreste à quelques kilomètres de Rome.

L’élément le plus intéressant du pays est le Bunker antiatomique voulu par Mussolini, qui s’étend sur plusieurs kilomètres sous le Mont Soratte, une visite de presque deux heures, plongés dans l’histoire de la Seconde guerre mondiale et de la guerre froide, avec plein d’informations intéressantes.

Parmi les plats typiques il y a la soupe acquacotta, les frascarelli, une espèce de polenta assez liquide, avec la ricotta, les gnocchis avec les haricots et le panemmolle, c’est-à-dire une pâte de pois chiches, romarin et tomate versée sur des crostoni de pain.

Share this:
distanza da Roma58 km
da non perderePalazzo Caccia
sito webComune di Sant’Oreste
Share this:

Villes et villages