Villa Adriana a Tivoli

Villa d’Hadrien

Sur la liste des sites classés au patrimoine de l’humanité de l’Unesco dans le Latium figure la splendide villa de l’empereur Hadrien, qui remonte au IIe siècle. Elle se trouve dans la charmante ville de Tivoli, à une trentaine de kilomètres de Rome. Pour imaginer l’immensité de cette demeure impériale et de ses jardins, il faut se rappeler qu’avec ses 120 hectares, dont 40 sont visitables aujourd’hui, elle était plus grande que la ville de Pompéi.

Les statues aujourd’hui exposées dans l’antiquarium de la villa, aux musées du Capitole, aux musées du Vatican et dans de nombreux autres musées européens témoignent du patrimoine culturel de l’empereur Hadrien, fortement influencé par la culture grecque. Cette résidence de campagne sur les flancs des monts Tiburtins porte aujourd’hui encore les échos de sa personnalité complexe et fascinante. Par ailleurs, Hadrien voulut que soient évoqués les endroits et les monuments qui l’avaient le plus marqué durant ses voyages à travers les provinces de l’Empire dont, en premier lieu, l’Égypte.
À l’intérieur de la villa, un îlot de 24,5 m de diamètre relié à la terre ferme par deux ponts tournants en bois lui permettait de s’isoler pendant des heures en toute tranquillité.

Les vestiges des aqueducs laissent imaginer la grande quantité d’eau de l’Aniene qui servait à alimenter les fontaines, les thermes et les lacs artificiels, et les Cento Camerelle (cent petites chambres), qui pouvaient accueillir plus de 1 500 personnes, témoignent de la vie qui animait la villa, pleine d’invités, d’esclaves, de serviteurs et d’administrateurs.
Au cœur du site se trouvait la résidence impériale, dont font partie les bâtiments dédiés à la vie privée de l’empereur, réalisés sur le schéma traditionnel des domus romaines, mais aussi des lieux et des structures réservés au service et à la vie officielle : le prétoire, les cryptoportiques, la poissonnerie, la caserne, le canope ou l’académie.
La villa d’Hadrien est la plus grande villa romaine qui ait jamais appartenu à un empereur. Elle continue à ce jour de témoigner des extraordinaires connaissances architecturales de l’époque.

Share this:

Patrimoine UNESCO